Les Tchétchènes en Belgique

RCAXXQ20_FBT_MANIF TCHETCHENE.JPG

Les méthodes « musclées » des Tchétchènes en Belgique

17 août 2012

La Ville de Mons voulait engager des Tchétchènes comme stewards. Elle a fait marche arrière. Extorsions de fonds, recouvrements de créance, « contrats », règlements de comptes : certains Tchétchènes font peur. L’expédition punitive contre les Afghans du centre de réfugiés de Houthalen en fournit une illustration.

Étonnant ! Il y a quelques mois, la Ville de Mons a failli engager comme stewards des Tchétchènes bien connus des services de police de Verviers. Leur mission ? Sécuriser les abords de la gare. Ouille ! Sans mandat légal, certains Tchétchènes proposent de protéger des commerçants en échange d’une contribution financière répétitive. On appelle ça du racket. Dûment avertis, les services montois ont bloqué les engagements. L’anecdote en dit long sur la méfiance, voire la peur qu’inspirent les Tchétchènes adeptes de la pure force physique. Divers procès ont déjà révélé le caractère « musclé » de leurs activités notamment en matière d’extorsion de fonds ou de récupération de dettes. Le 5 août dernier, en pleine nuit, une vingtaine d’entre eux ont envahi le centre pour réfugiés de la Rode Kruis de Houthalen (Limbourg) et ont bastonné des Afghans. Un règlement de comptes entre passeurs de migrants ? L’enquête est en cours.
Nombreux sont les membres honnêtes de cette communauté à subir le contrecoup de cette mauvaise réputation. Ils ne collaborent pas pour autant avec la justice. «Il est impossible d’obtenir d’eux des informations sur les malfrats dont ils condamnent pourtant le comportement, relève un policier. Ils sont très soudés : les conflits se règlent via des conseils de sages qui se sont formés sur les mêmes bases claniques que dans leur pays d’origine. » Avec 500 Tchétchènes établis dans son arrondissement, Verviers est, avec Bruxelles, Anvers, Ostende, Courtrai, Roulers, Louvain, Malines et Arlon, une des places fortes de ces Nord-Caucasiens de nationalité russe. Ils ont fui les deux guerres russo-tchétchènes (1994-1996 et 1999-2000) ou sont attitrés par la prospérité de l’Occident. L’Office des étrangers évalue à 12 000 le nombre de Nord-Caucasiens présents en Belgique (dont une minorité originaire des républiques voisines du Daguestan et d’Ingouchie). La Belgique abrite donc la deuxième plus importante communauté Nord-Caucasienne d’Europe occidentale, après celle vivant en Autriche (36 000 personnes). Avec les risques qui en découlent…

http://www.levif.be/info/actualite/international/les-methodes-musclees-des-tchetchenes-en-belgique/article-4000163737525.htm

Advertenties

Over kruitvat

I am working for the Belgian human rights association 'Werkgroep Morkhoven' which revealed the Zandvoort childporn case (88.539 victims). The case was covered up by the authorities. During the past years I have been really shocked by the way the rich countries of the western empire want to rule the world. One of my blogs: «Latest News Syria» (WordPress)/ Je travaille pour le 'Werkgroep Morkhoven', un groupe d'action qui a révélé le réseau pornographique d'enfants 'Zandvoort' (88.539 victims). Cette affaire a été couverte par les autorités. Au cours des dernières années, j'ai été vraiment choqué par la façon dont l'Occident et les pays riches veulent gouverner le monde. Un de mes blogs: «Latest News Syria» (WordPress)/ Ik werk voor de Werkgroep Morkhoven die destijds de kinderpornozaak Zandvoort onthulde (88.539 slachtoffers). Deze zaak werd door de overheid op een misdadige manier toegedekt. Gedurende de voorbije jaren was ik werkelijke geschokt door de manier waarop het rijke westen de wereld wil overheersen. Bezoek onze blog «Latest News Syria» (WordPress) ------- Photo: victims of the NATO-bombings on the Chinese embassy in Yougoslavia
Dit bericht werd geplaatst in Uncategorized en getagged met , , , , , , , , , , . Maak dit favoriet permalink.

Een reactie op Les Tchétchènes en Belgique

  1. kruitvat zegt:

    “Une surveillance accrue des extrémistes tchétchènes s’impose”

    21 avril 201

    Il faut aussi renforcer la surveillance des extrémistes tchétchènes en Belgique, affirme dimanche une source issue des services de sécurité dans Het Nieuwsblad Op Zondag. L’enquête menée après les attentats au marathon de Boston a permis d’identifier deux suspects d’origine tchétchène.

    Environ 11.000 Tchétchènes vivent en Belgique. Les services de sécurité sont informés de la présence d’extrémistes parmi eux, notamment à Anvers. “Nous avons déjà fait le nécessaire, mais une vigilance accrue en matière de terrorisme dans notre pays est aujourd’hui plus que nécessaire. Surtout lorsque l’on sait ce que certains Tchétchènes issus de notre pays ont déjà fait”, ajoute la source du quotidien. Ainsi, en 2011, un Liégeois d’origine tchétchène âgé de 25 ans a été condamné à 12 ans de prison pour avoir planifié un attentat contre un journal danois, le Jyllands-Posten. En novembre 2010, 14 suspects avaient par ailleurs été interpellés dans le cadre d’une vaste enquête contre le terrorisme, dont trois Tchétchènes. “Tout le monde semble étonné que les terroristes de Boston soient originaires de Tchétchénie. Mais ça ne nous étonne pas du tout. Donc, encore une fois, il faut renforcer la vigilance aussi chez nous. Même s’il n’y a pour l’instant aucune preuve concrète de risques dans notre pays.” (Belga)
    Belga

    http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_une-surveillance-accrue-des-extremistes-tchetchenes-s-impose?id=7977464

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s